Entre Nous

11 avril, 2010

L’Australie, championne de la hausse des taux

Filed under: AUSTRALIE — db @ 12:37

L’Australie, championne de la hausse des taux
LE MONDE | 10.04.10 | 15h28 • Mis à jour le 10.04.10 | 15h28

Si l’on se plaît à manier les euphémismes, on parlera d’une simple différence de rythme. Tandis qu’aux Etats-Unis, en Europe, au Royaume-Uni ou au Japon, les banques centrales continuent de maintenir leurs taux à un niveau plancher, l’Australie s’est offert, le 6 avril, une nouvelle hausse du loyer de l’argent. La cinquième depuis octobre 2009.

Avec ce tour de vis supplémentaire d’un quart de point, la Reserve Bank of Australia (RBA) a porté son principal taux directeur à 4,25 %, son plus haut niveau depuis quatorze mois. Et ce n’est pas fini : les experts s’attendent à ce qu’il soit encore relevé jusqu’à atteindre entre 5 % et 5,25 % d’ici à la fin de l’année.

« L’économie est en meilleure forme que ce que tout un chacun osait espérer, il est donc naturel que les taux reviennent vers la moyenne du passé », a souligné dans une note Rory Robertson, stratégiste chez Macquarie.

L’Australie, une exception parmi les économies avancées ? Le pays peut se vanter d’avoir achevé en 2009 sa dix-neuvième année consécutive de croissance. Il est même l’un des rares Etats industrialisés à n’avoir pas basculé dans la récession en 2009 : son produit intérieur brut (PIB) a progressé de 2,7 %. Le pays a été à peine égratigné par le climat de déprime générale régnant dans presque tous les pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), sur fond de chômage élevé et de déficits qui explosent.

D’un côté, il faut le dire, l’Australie est un « lucky country », une nation chanceuse, selon l’expression du sociologue Donald Horne. Pas trop éloignée de l’Asie orientale, elle a profité à plein de l’appétit de la Chine pour ses matières premières – charbon, or, uranium et minerai de fer. Malgré l’effondrement du commerce mondial, ses exportations ont été littéralement dopées par le colossal plan de relance adopté par Pékin fin 2008 (450 milliards d’euros).

Mais sa bonne santé économique, l’Australie la doit aussi à elle-même. Le pays a mené depuis quinze ans une politique volontariste de libéralisation et de lutte contre les distorsions de concurrence. Un effort qui, selon un récent rapport de l’OCDE, a permis un formidable accroissement de la productivité. En élève modèle, le pays a utilisé les surplus dégagés par ces réformes pour se désendetter. Et acquérir des marges de manoeuvre budgétaires bien utiles en temps de crise.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : sa dette rapportée au PIB est de 15,9 %, tandis que celle de la France atteint 84,5 % et celle de la Grèce… 113 %.

Autant dire que l’Australie est à des années-lumière d’une Europe violemment secouée par le psychodrame grec. Avec un Etat membre au bord de la faillite, l’heure de la normalisation monétaire est loin d’avoir sonné en zone euro. Sans surprise, la Banque centrale européenne (BCE) a annoncé, jeudi 8 avril, qu’elle gardait son taux directeur inchangé à 1 %. Un plus bas niveau historique, en vigueur depuis déjà onze mois.

L’institution présidée par Jean-Claude Trichet n’est pas la seule à vouloir y aller « piano « . Le patron de la Réserve fédérale américaine (Fed), Ben Bernanke, a affirmé mercredi que les Etats-Unis étaient encore « loin d’être tirés d’affaire ». En clair, qu’il ne se précipiterait pas pour relever les taux d’intérêt de la Fed, aujourd’hui à 0 %.

Au Japon, englué depuis un an dans une profonde déflation, l’institut d’émission a décidé, le 7 avril, de laisser son taux au niveau minimaliste de 0,10 %. Immobile, aussi, la Banque d’Angleterre, qui a annoncé, le 8 avril, le maintien de son taux à 0,5 %. L’écart avec la banque centrale australienne n’est pas prêt de se combler.

Marie de Vergès
Article paru dans l’édition du 11.04.10

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :