Entre Nous

4 juin, 2010

Victor Hugo: Demain, dès l’aube…

Filed under: LITTÉRATURE — db @ 9:49

hugo.jpg

Pour écouter :

Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends.
J’irai par la forêt, j’irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.  

Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.

Je ne regarderai ni l’or du soir qui tombe,
Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur
Et, quand j’arriverai je mettrai sur ta tombe
Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur.

3 septembre 1847.

Pour voir une version BD du poème
hugo21.jpg

Quelques mots très scolaires sur le texte

Le poème « Demain dès l’aube » est le récit du pélerinage annuel que Victor Hugo effectuait entre le Havre et le cimetière de Villequier. C’était l’occasion pour le poète d’un double retour sur lui-ême mais également sur son passé en reprenant un dialogue avec celle qui n’est plus. Il s’agit de sa fille, Léopoldine et son mari décédés à la suite d’une noyade dans la Seine à Villequiers quatre ans auparavant.

Pour en savoir plus sur les tragiques circonstances

Deux autres elements biographiques, qui permettent de mieux saisir le texte:
Hugo était un grand marcheur. A Guernesey, une statue d’Hugo perpétue l’image de cet intrépide marcheur. Ce monstre de la nature était aussi un grand amoureux.
victor-hugo.jpg
Le poème est construit en trois mouvements : le départ, le recueillement, et l’arrivée.
A premiére lecture, on aurait pu penser qu’il s’agit d’une randonnée à pied du poète allant retrouver sa belle. Ce n’est qu’en fin du poème que l’on découvre qu’il s’agit d’un pélérinage.

Des questions et elements de réponses:

1 Comment l’atmosphere de tristesse est-elle évoquée?

l. 7 : seul ; inconnu
l. 8 : triste ; nuit
l. 9 : soir
l. 11 : tombe

2 Retracer le parcours du poète

A) Le temps :

a. Quand partira-t-il ?
“ Demain, dès l’aube ”.

b. Quand arrivera-t-il ?
: “ le soir ”.

c. Deux metaphores pour l’aube et le crépuscule?
à l’heure où blanchit la campagne ”
l’or du soir qui tombe

B) L’espace :
a. La destination?
La “tombe ” de sa fille.

b. Le mouvement?
Des verbes d’action, de mouvement.
je partirai ; j’irai ; je marcherai ; j’arriverai ” tous au futur.
Tous au futur = sonorité, volonté, non-figé

c l’itinéraire du poète
= campagne > forêt > montagne > tombe.
f. la durée de cet itinéraire ?
départ à l’aube/arrivée au crépuscule !
« >a peu près 40 kilomètres, cliquez ici :

C) Les sentiments du poète

a. Quel est le pronom personnel dominant dans ce poème ?

Poème lyrique, écrit à la première personne : “ je ”.

b. Quel autre pronom est employé aux vers 2, 4 et 11 ?
“ tu/toi/ta ” c’est à dire Léopoldine = sa fille qui repose dans la “ tombe ”.

c. Le dialogue?
Réflexion basé sur les deux pronoms précédemment relevés : “ je/tu ”

d. Explication de l’expression = “les yeux fixés sur mes pensées ”
Contraste de la permanence et du mouvement. Le poète ne pense qu’à sa fille et qu’elle lui manqué, et il ne se laisse pas détoutner par le paysage traversé.
Souligné par la répétition des formes négatives : “ sans rien voir ; sans entendre ; je ne regarderai ni … ni … ”.

79 commentaires »

  1. j’habite en normandie ( au Havre) . J’ai appris cette P

    Commentaire par alice — 6 décembre, 2006 @ 6:42 | Répondre

  2. j’habite en Normandie ( au Havre ) . J’ai appris cette poésie en primaire , et c’est une des seulles que j’ai retenue . Ca doit etre parcequ’elle exprime beaucoup de chose pour moi . L’amour d’une personne chere perdue , le fait de se receuillir en armonie avec ce paysage tellement expressif .. Jaime ce poéme .

    Commentaire par alice — 6 décembre, 2006 @ 6:44 | Répondre

  3. ce poème est formidabl aprenez le

    Commentaire par marina — 10 décembre, 2006 @ 12:00 | Répondre

  4. Salut Danny,
    Ce poeme est beau; est-ce que tu connais un site ou on peut ecouter le texte?
    A bientot,
    Meg

    Commentaire par Meg — 11 décembre, 2006 @ 8:19 | Répondre

  5. c t’une man poeme l m’attire en sense j ss mop gal de cette poeme

    Commentaire par pok — 25 décembre, 2006 @ 1:20 | Répondre

  6. Content que vous aimiez. Vous êtes de l’Île Maurice, n’est-ce pas?

    Commentaire par db — 27 décembre, 2006 @ 8:53 | Répondre

  7. Voilà Meg, c’est fait. Clique sur le badge du Chat Noir, et tu y es.

    Commentaire par db — 30 décembre, 2006 @ 1:13 | Répondre

  8. le lecture du poem est tres belle et tres clair. J’ecoute et je repete. tres bon pour mon accent.

    Commentaire par Phil — 1 janvier, 2007 @ 5:18 | Répondre

  9. Merci Danny, J’aime beaucoup ce poème – c’est très évoquée. Les illustrations pour le poème en bande-dessinée reflétent le sentiment et l’atmosphere de tristesse avec précision. Je dois avouer que je n’ai jamais lu des oeuvres de Victor Hugo. Mais, ce poéme m’a intéresse.

    Commentaire par diane — 2 janvier, 2007 @ 8:30 | Répondre

  10. J’ai un papier sur le poeme. Vous pouvez dire quelque chose au sujet des relations entre les sonorités et le sens. Et aussi l’emploi des temps verabux en particulier du futur. merci c’est urgent.

    Commentaire par Arnault — 3 janvier, 2007 @ 2:57 | Répondre

  11. A Phil
    Oui, c’est un excellent exercice. Ce poème contient beaucoup de futurs… Ah le ‘R’, un vrai casse-tête.
    Je mettrai d’autres grands classiques de la langue française.

    A Arnault
    Je ne peux pas faire ton travail pour toi. Surtout au denier moment.
    Va chez Cyberpapy. C’est une groupe de profs à la retraite qui aident les lycéens.

    Commentaire par db — 5 janvier, 2007 @ 8:28 | Répondre

  12. Salut Diane

    Un très beau texte, en effet. Il y a une parfaite harmonie des sons et du sens en trois actes.
    Les enfants de France l’apprennent par coeur. Cela fait partie de l’initiation des jeunes français, je crois.

    Quant à la lecture de Victor Hugo, son oeuvre est énorme. Il couvre tout le le 19eme siecle.
    Je travaillais comme animateur et guide qund Je vivais à Guernesey, ou il a vecu en exil une quinzaine d’années à deux pas de son ancienne maison, transformée en musée. Comme c’était en 2002, l’année bicentenaire de sa naissance, il y avait beaucoup de touristes et d’excursions scolaires.
    Je vais mettre de côté pour toi des versions en français faciles+CD des Misérables.
    Il y a aussi Notre Dame de Paris qui est un livre magnifique.
    Mais avec quelques poèmes, ce que je préfeere de lui, c’est le moins connu de ses livres « L’Homme qui Rit ». Un livre terrible et très moderne. On en parlera ce mardi.

    Commentaire par db — 5 janvier, 2007 @ 8:45 | Répondre

  13. il manque un élément dans l’itinéraire , il passe aussi près de la mer, car il évoque un paysage marin: « Harfleur et voiles »

    Commentaire par kk — 6 janvier, 2007 @ 1:24 | Répondre

  14. C’est tres juste. Le paysage marin c’est aussi l’ouverture suggeré mais de loin. Ce qui ajoute au desir de l’auteur de se concentrer sur le souveneir de sa fille. s’il regarde l’horizon, il risk de sorir de la claustrophobie

    Commentaire par Alex — 10 janvier, 2007 @ 11:50 | Répondre

  15. (do you know he wrote it about his daughter who jumped to her death and drowned?) (and had crazy mystic beliefs about communicating with the dead?)

    Commentaire par olivia — 19 janvier, 2007 @ 1:38 | Répondre

  16. Indeed, she was his favourite daughter too wasn’t she? i was reminded of this poem when i found out about a fictional/biographical work dedicated to her recently.

    Commentaire par Claire Trevien — 19 janvier, 2007 @ 1:41 | Répondre

  17. I love this one. x

    Commentaire par Claire Trevien — 19 janvier, 2007 @ 1:41 | Répondre

  18. Coo! I find another entry on Hugo!😀 Indeed, his favourite daughter Léopoldine was drowned with her newlywed husband when their yacht capsized (no one jumped!)… Gosh! I even blogged about the book Hugo broke off as a result: link As regards his mysticism, I even blogged about that too!: link Her death was key in his later forays into table-tapping. Hugo was unconvinced in the seances, a fashion imported to his island of exile by the wife of another expelled writer, until a spirit tapped out the name of his dead daughter…
    Anyway – my point was that there are other Hugo nuts out here! To further illustrate this, here are two fun facts which you may or may not know:
    There is a monument at the place where Hugo was conceived.
Victor Hugo is officially a saint in a Vietnamese religion.
    So there we are. And a final fun Hugo quotation for you:
    “Reason is intelligence taking exercise. Imagination is intelligence with an erection.”

    Commentaire par firdaws — 19 janvier, 2007 @ 1:44 | Répondre

  19. Do you know where I can find a good translation of this poem? Yes, yes, I know…poetry loses its lyricism when you try to translate it. Sadly, Hugo is one of the most difficult to translate well and this particular poem is even challenging by his standards. I would really appreciate a link to a good translation…or at least, one that is not as bad as the rest of the “tech manual” slop that I’ve found so far.

    Commentaire par Katerina — 19 janvier, 2007 @ 9:02 | Répondre

  20. j’ai appris ce poeme a l’école primaire et 30 ans aprés je peux dire que c’est la seule poesie qui resté dans ma mémoir et que je peux jusqu’a présent réciter
    le poeme a beaucoup de sens nous avons tous peru quelqu’un qui nous est cher et a chaque fois quand je lis ou recite je me trouve dans une situation qui me m’amene en arrière

    Commentaire par soukhouna — 21 janvier, 2007 @ 3:02 | Répondre

  21. I’m currently working on « Demain dès l’aube » and the very last line reads:
    « …Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur. » and i know houx vert is green holly, but i’m not sure how to go about the rest of the line. Some suggestions from the readers would be greatly appreciated.

    Commentaire par Mandy — 4 février, 2007 @ 3:09 | Répondre

  22. Soukhouna, à voir l’intèrêt sucité par ce poème, vous n’êtes pas le seul à avoir été marqué. Et je crois que plus on le lit et l’écoute plus on le découvre.
    Et s’il est vrai que le thème central est la perte d’une personne chère, il y a aussi une promesse d’avenir. Le futur, l’aube, demain…. Donc pas seulement résignation à son sort.

    Commentaire par db — 4 février, 2007 @ 11:04 | Répondre

  23. Mandy
    A bouquet of green holly and heather in bloom.

    Hugo uses two plants with a strong connotation:
    Houx= Holly, a shrub associated with Christmas celebrations. So ‘green’ because the red berries only appear in December.
    Bruyére = heather, briar, calluna a small wild bush giving a white flower recognised for its medicinal properties. And by extension la bruyére is also used for bush, moors, le maquis, the wild and incultivated areas…
    These plants do not losse their leaves in winter and can be found anywhere in abundance, one an imagine why they become so popular among the common people for Christmas celebrations.
    Moreover, these are plant growing in profusion in the wild. And Hugo will pick them up somewhere, on the way, simply and privately…

    Commentaire par db — 4 février, 2007 @ 11:33 | Répondre

  24. plus d’images !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Commentaire par Jessica — 16 février, 2007 @ 3:58 | Répondre

  25. Bonjour,

    Très joli poême mélancolique… je vous adresse un lien où se trouve le poême, illustré avec des photos… puisque Jessica demande des images

    http://www.pluct.net/victor_hugo.htm

    Courtoisement
    Marie

    Commentaire par Marie — 16 février, 2007 @ 7:03 | Répondre

  26. Merci Marie. Une bien jolie région. Vous connaissez la région? J’aime Honfleur et tout le Calvados. Pas la cuisine: trop de creme et de beurre pour moi.

    Commentaire par db — 18 février, 2007 @ 8:31 | Répondre

  27. Bonsoir Danny, (bonjour pour vous),

    Je connais un peu la région et j’ai moi aussi eu un gros coup de coeur pour Honfleur qui est vraiment une petite ville charmante. Pour la cuisine, je suis aussi de votre avis… beaucoup trop gras pour moi aussi… je suis d’origine méditerranéenne, et je suis plutôt cuisine à l’huile d’olive… J’en profite pour vous dire que votre blog est vraiment très intéressant et très riche, même pour une française (rire !), je viens m’y promener régulièrement avec un très grand plaisir.

    Je n’ai aucune idée du genre de climat que vous pouvez avoir en ce moment chez vous, ici, l’hiver est exceptionnel ! Hier (dimanche) il faisait un temps printanier, nous sommes allés nous ballader au jardin des Tuileries. Paris est décidément une ville magnifique et je ne me lasse pas de jouer les touristes, même si je regrette parfois qu’elle soit peuplée de Parisiens, trop pressés, trop stressés. Pour le moment, nous partons demain en Creuse pour une petite semaine… nous le calme et le bon air.

    Bien cordialement
    Marie

    Commentaire par Marie — 20 février, 2007 @ 6:16 | Répondre

  28. some of the entries here have been exported from my blog, some of which are not my own comments! could you please explain what you are doing?

    Commentaire par claire — 1 avril, 2007 @ 12:58 | Répondre

  29. bonjour!
    j’habite à Honfleur, mais je ne pense pas qu’il y a trop de creme et de beurre à la cuisine, il y a juste assez. Mais c’est vrai que le Calvados est bon. merci😉

    Commentaire par Julie — 11 avril, 2007 @ 11:31 | Répondre

  30. Bonjour Julie,
    Vous habitez une bien belle ville et une belle région que le pays de Caux, surtout au printemps : les pommiers en fleurs…
    Quant à la cuisine, je ne veux pas provoquer un incident diplomatique. Disons une question de goût.
    Et les goûts et les couleurs, ça ne discute pas…
    Oui pour le calvados, et le Poiré et le trou normand.
    A bientôt

    Commentaire par db — 16 avril, 2007 @ 4:45 | Répondre

  31. en tant que lycenne,je n’ai pas encore tout etudié loin de là,mais je dois dire que ce poeme me touche enormement,comme il parle d’aller voir sa fille,ce calme qui regne.c’est très beau.
    bon après midi a tous

    Commentaire par pow — 10 mai, 2007 @ 2:00 | Répondre

  32. this is one of my fave poems.so powerful.i just wanted to say i disagree with db saying holly is green because it’s not xmas time.i do reckon green holly means freshness,..life against leopoldine’s death..(does that make sense???)comunque questa poesia mi ha tormentata a lungo e l’ho finalmente ritrovata…(sil salto nel passato non è indolore!!scherzo…)da consigliare a tutti i ragazzi che vogliono un approccio dei migliori con la lingua francese.è un capolavoro di semplicità e sobrietà che esprime un dolore straziante e logorante.je suis vraiment heureuse d’avoir un jour lu ce poème…

    Commentaire par sandra — 20 mai, 2007 @ 7:55 | Répondre

  33. ce poeme est vraiment bien!!!

    Commentaire par miralle — 16 octobre, 2007 @ 12:35 | Répondre

  34. un site très interressant
    merci pour ce moment de bonheur
    j’aime ce poème
    continuer ainsi
    « good luck »

    Commentaire par une lectrice — 21 octobre, 2007 @ 3:41 | Répondre

  35. Merci, lectrice inconnue de ces gentils mots

    Commentaire par db — 23 octobre, 2007 @ 9:24 | Répondre

  36. « le jour sera pour moi comme la nuit »

    Ce qui compte dans un poème, n’en déplaise aux profs de français, ce ne sont pas les figures de style mais la BEAUTE.

    Le poème est d’une extraordinaire beauté à cause de son rythme, de la musique des mots, de la cadence des syllabes, des couleurs, du paysage suggéré, comme un tableau impressioniste, et du sentiment avec la chute finale ‘ta tombe’ qui le rend si poignant.
    Je l’ai appris par coeur à l’école il y a quelques 50 ans et je le sais encore.

    Commentaire par Fantasio — 12 novembre, 2007 @ 12:19 | Répondre

  37. jai un reve de visiter harfleur pour vivre dans lambiance de cet formidable poete

    Commentaire par raed — 4 décembre, 2007 @ 2:38 | Répondre

  38. Harfleur est toujours là, mais Je ne suis pas sûr si elle ressemble encore à celle de Hugo. Il est vrai que le Pays de Cau est fort joli : vaches, bocages, calva…

    Commentaire par db — 4 décembre, 2007 @ 7:05 | Répondre

  39. Ce poème est magnifique je l’ai appris il y a un mois au cours de francais et c’est ce poème qui m’a donné envie de mieu connaitre les oeuvres de victor hugo …

    Tous ses poèmes parles de sentiments ils sont vraiment très touchant.

    Commentaire par Zabou — 15 décembre, 2007 @ 2:03 | Répondre

  40. ce poème me est une oeuvre qui parle de l’amour que peut porter un père pour son enfant est que faire le deuil de ce dernier c’est trés dificle par ce que un parent s’attend tjr a partir avant sa progeniture

    Commentaire par La Mome Rose — 30 décembre, 2007 @ 9:38 | Répondre

  41. esk c un poème lyrique c important repondez vite

    Commentaire par baert — 4 janvier, 2008 @ 3:52 | Répondre

  42. Bjr à tous,
    je l’ai appris en primaire, et jusqu’ici, ça me touche tjs comme au premier jour. Les mots se suivent comme une cadence dans un slow. kiss à tous

    A bientôt !!!

    Commentaire par TOA — 31 janvier, 2008 @ 6:33 | Répondre

  43. bonjour tout le monde !
    le poème est en effet magnifique !
    s’il vous plait je dois faire un commentaire dessus et j’aurais besoin d’aide pour trouver une ouverture sur ce poème , c’est à dire un livre , un poeme , une oeuvre litteraire qui se rapproche de celle -ci , et expliquer pourquoi elle s’y rapproche!
    c’est TRES IMPORTANT merci de me répondre si vous le pouvez

    ……. Avec beaucoup de gratitude
    Rebecca

    Commentaire par Chichounette — 27 février, 2008 @ 10:48 | Répondre

  44. Bonjour,

    Je suis une jeune admiratrice de ce poème (en effet je n’ai que 15ans, je l’ai appris l’année dernière (donc en 4ème) et je suis tombée amoureuse de ces mots, ces métaphores, je ne sais pas si vous le savez mais Pierre Perret a repris ce poème en chanson, je suis tout autant sous le charme de celle ci. Je suis jeune poète moi aussi et ce poème est mon modèle (oui oui il faut toujours de l’ambition). Je connais plusieurs des poèmes de Victor Hugo mais celui ci est celui que je préfère par dessus tout. Merci pour cet article il est d’ailleur très ben réalisé! ; )

    Il maintenant temps pour moi d’empêcher mes doigts de courir sur le clavier pour libérer mon imagination et écrire un nouveau poème car après lecture de celui ci, me voila inspirée…

    Commentaire par Clairedu35 — 29 février, 2008 @ 7:55 | Répondre

  45. J’oubliais…

    Les personnes qui veulent découvrir mon écriture peuvent poster un message et je tenterais de les contacter… J’ai besoin d’avis je voudrais savoir si tenter la publication en vaut la peine…

    Merci…

    Commentaire par Clairedu35 — 29 février, 2008 @ 7:57 | Répondre

  46. Bien sûr que ça en vaut la peine. Il faut continuer à vous exprimer, ne serait-ce que pour vous-même. Si vous voulez afficher un de vos textes ici, n’hésitez pas…

    Commentaire par db — 2 mars, 2008 @ 10:42 | Répondre

  47. C’est sympa de laisser des poemes… !!ça fait toujours rêver !

    Sinon je vois que ma demande n’a pas tellement été prise en compte , dc je redemande que si qqn pourrait m’aider , j’en serais très reconnaissante (mon message est pas loin plus haut !)
    Merci beaucoup

    Commentaire par Chichounette — 3 mars, 2008 @ 1:39 | Répondre

  48. C’est que ta question n’est pas claire tout simplement.Il semble que tu voudrais qu’on fasse ton travail de recherche.

    Tu pourrais suivre le voyage du pere, les éléments géographiques, de l’aube au crépuscule. Hugo fait le voyage à pied.
    Et la chute finale. Il ne s’agit pas d’un amour banale, mais paternel.
    Les textes de ce genre abondent. Essaie Nantes de Barbara, ou Dejeuner du matin de Prévert.

    Commentaire par db — 3 mars, 2008 @ 3:34 | Répondre

  49. Je laisse donc mon poème préféré… n’hésitez surtout pas a critiquer et dire ce que vous en pensez vraiment, je ne veux pas de compliments qui ne sont pas pensés…

    ***

    Peux-tu m’aimer encore?

    ***

    Cette larme de sang qui coule sur ma joue,

    Mais pourquoi ne tombe-t-elle pas sur ton coeur fou?

    Le corps de cette fille qui n’est autre que moi,

    C’est bien lui que tu as tant aimé autrefois?

    Sache que jamais je ne voudrais te soudoyer,

    Pour que tu m’offres un de tes délicieux baisers,

    Que ton coeur recommence à battre pour le mien,

    Et qu’avec un fil je raccommode le lien.

    ***

    Voila j’ai écris ce poème l’année dernière mais il reste mon préféré.
    J’écris principalement de la poésir lyrique en ce moment mais j’ai aussi quelques poésies engagées sur le viol, le racisme et autre…

    Commentaire par Clairedu35 — 3 mars, 2008 @ 7:01 | Répondre

  50. J’ai appri ce poème étant toute petite. Et je n’ai jamais cessé de l’aimer ! Il est magnifique, bouleversand, simple et expressive. Victor Hugo était et « est toujours » un très grand écrivain !
    Par ailleurs, je conseille vivement de lire quelques livres de Hugo; Dernier jour d’un condamnné, Les Misérables … ET même les pièces de théâtre ! Elles sont vraiment géniales !😀

    Je tiens aussi à dire que le poème de Claire35 est très jolie🙂

    Bonne continuation.

    Commentaire par Polly — 9 mars, 2008 @ 11:49 | Répondre

  51. merci beaucoup ^^

    Commentaire par Clairedu35 — 12 mars, 2008 @ 5:44 | Répondre

  52. trop cool demain,dès l’aube

    Commentaire par duarte — 18 mars, 2008 @ 2:43 | Répondre

  53. connare se elias duarte est trop cool con demain,dès l’aube

    Commentaire par duarte — 18 mars, 2008 @ 2:45 | Répondre

  54. cool
    cool

    Commentaire par duarte — 18 mars, 2008 @ 2:46 | Répondre

  55. cool

    Commentaire par duarte — 18 mars, 2008 @ 2:46 | Répondre

  56. je lé lui une foi et je lé depui ds la tête

    Commentaire par anonyme — 9 avril, 2008 @ 4:47 | Répondre

  57. il é super je ladore

    Commentaire par anonyme — 9 avril, 2008 @ 4:48 | Répondre

  58. clairedu35 ton poéme é super jdr
    continu comme sa

    Commentaire par anonyme — 9 avril, 2008 @ 4:50 | Répondre

  59. merci beaucoup ça me touche pp

    Commentaire par Clairedu35 — 11 avril, 2008 @ 2:50 | Répondre

  60. c beau se poeme

    Commentaire par dia hamedine — 22 avril, 2008 @ 2:37 | Répondre

  61. pour moi victor hugo c’est le pére de la nation
    on l’a étudié en primaire
    j’espére visiter un jour son musé

    Commentaire par laida — 12 juin, 2008 @ 3:25 | Répondre

  62. Ma mère a fait lire ce poème à ma fille, lors de l’enterrement de mon père fin juin 2008.
    C’était très émouvant pour les personnes qui assistaient à la cérémonie et je pense que le choix de ce texte symbolisait bien sa profonde tristesse et son désarroi.

    Commentaire par Paul — 17 juillet, 2008 @ 8:56 | Répondre

  63. Depuis mon jeune âge, ce poème m’a toujours fasciné. Maintenant que je suis à l’automne de ma vie, ce poème est toujours présent dans ma vie, au point de réciter systématiquement le premier vers chaque fois que je prononce le mot « demain », avec les intimes évidemment.

    Commentaire par Moncef — 14 septembre, 2008 @ 7:35 | Répondre

  64. Entre nous, c’est pareil pour moi. Dans certains moments difficiles demandant ma concentration, je me recite le poème. Avec les années j’ai découvert des sonorités, des sens cachés, des rythmes différents. Demain, dès l’aube c’est toujours la première fois…

    Commentaire par db — 14 septembre, 2008 @ 7:25 | Répondre

  65. en ce moment je révise demain dès l’aube pour l’école c trop bien

    Commentaire par galinier — 30 octobre, 2008 @ 2:18 | Répondre

  66. je ss d’algerie je trouve se poéme très intéressant merci v hugo

    Commentaire par bina — 31 janvier, 2011 @ 3:15 | Répondre

  67. ce poeme et magnifique mais il faut le comprendre pour exprimer des chose

    Commentaire par marie — 11 septembre, 2011 @ 9:42 | Répondre

  68. je suis yahia de setif ce poéme et émai par mon ceour

    Commentaire par kimo — 1 décembre, 2011 @ 4:40 | Répondre

  69. Bonjour. Saurez-vous que veux dire « Blanchit la campagne » ?

    Commentaire par Haruna — 31 décembre, 2011 @ 2:23 | Répondre

    • ou blanchit la compagne sa veut dire a l’aube a la premiere heure quoi

      Commentaire par milha — 18 mars, 2012 @ 10:46 | Répondre

  70. C’est une métaphore pour l’aube.
    Après la nuit, l’obscur le jour se lève clair… A vous d’extrapoler…

    Commentaire par db — 1 janvier, 2012 @ 10:52 | Répondre

  71. elle est facile a app cette poesie

    Commentaire par milha — 18 mars, 2012 @ 10:35 | Répondre

  72. il est gave facile ce poeme

    Commentaire par milha — 18 mars, 2012 @ 10:36 | Répondre

  73. a leur ou blanchit la compagne sa veut a l’aube a la premiere heure quoi

    Commentaire par milha — 18 mars, 2012 @ 10:37 | Répondre

  74. sa fille est s’en est aller trop vite pauvre victor hugo mais franchement ce poeme ma fasciner des que je les lut je me suis dit que ce poeme venait du coeur tout ce qu’a ecrit victor hugo dans ce poeme il etait entrain dle pensai en tracent sa route est puis il a noter sur une feuille est la poser pres de sa tombe a sa place je narreterais pas de pleurer jusqu’a que ma mort viendra

    Commentaire par milha — 18 mars, 2012 @ 10:44 | Répondre

  75. nulllllllllllllllllllllllllll

    Commentaire par frens — 23 octobre, 2012 @ 4:42 | Répondre

  76. bonjour, a quel jour de l’année le mot demain (v. 1) renvoie-t-il?

    Commentaire par fidjimuska — 30 mars, 2013 @ 4:01 | Répondre

    • La date de la mort de sa fille

      Commentaire par db — 3 avril, 2013 @ 1:49 | Répondre

  77. Great transaction. Thank you.

    Commentaire par Cheap Tanto Sword Online — 12 décembre, 2015 @ 1:24 | Répondre


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :