Entre Nous

6 janvier, 2012

La fête de l’épiphanie ou fête des rois

Filed under: COMPRÉHENSION ÉCRITE,FRANCE QUOTIDIENNE — db @ 6:40

Le premier dimanche du mois de Janvier, c’est l’Epiphanie. La tradition veut que l’on partage une galette des rois. Dans cette galette, il y a une fève cachée et celui/celle qui la trouve devient roi ou reine. On lui pose une couronne sur la tête et il/elle peut en profiter toute la journée.
Plus bas un historique de la fête suivi de deux recettes mais avant pour le plaisir des yeux :

propose les meilleures adresses à Paris :

L’origine:

A l’époque des Romains, on fêtait les Saturnales. Ces fêtes duraient 7 jours et chacun avait le droit de faire ce qu’il voulait. C’est à ce moment là qu’est venue la tradition d’envoyer des gâteaux à ses amis.

Sous l’Ancien Régime, on appela ça ‘le gâteau des rois’ car on le donnait au même moment que sa redevance (comme les impôts) et il fallait en offrir un à son seigneur.

En 1801, on a décidé que la date de l’épiphanie (qui signifie ‘apparition’) serait le 6 janvier.

L’Épiphanie, ou fête des rois, commémore la visite des trois rois mages, Melchior, Gaspard et Balthazar venus porter des présents à l’enfant Jésus : de la myrrhe, de l’encens et de l’or.

Pour trouver leur chemin jusqu’à la crèche, les mages ont suivi une étoile plus brillante que toutes les autres. C’est ce qui les a guidés et on l’appelle l’étoile du berger.

Aujourd’hui, la tradition veut que pour le ‘Jour des rois’, on partage un gâteau appelé galette. Selon la région, il s’agit soit d’un gâteau feuilleté soit d’un gâteau brioché.

On a le choix entre :

* la brioche nature, toute simple, en forme de grosse roue avec dessus des pépites de sucre
* En Provence, la brioche, toujours ronde mais fourrée aux fruits confits
* La galette, assez rare aujourd’hui, dite « sèche », simple pâte feuilletée sucrée
* La galette feuilletée fourrée de frangipane, sorte de crème d’amande inventée par Frangipani, beau saucier florentin.

Dans cette galette est dissimulée une fève. Celui qui mange la part contenant la fève est déclaré roi. La coutume veut que le plus jeune de la famille se glisse sous la table pour désigner qui aura quelle part. Ainsi, personne ne peut tricher. On pose une couronne sur la tête du roi qui doit alors choisir sa reine (ou le contraire).

Deux recettes :

•La galette des rois

•La brioche des rois – Spécialité provençale

Source :

Mini-dossier dans

Gridskipper

Laisser un commentaire »

Aucun commentaire pour l’instant.

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :