Entre Nous

19 février, 2017

Airbnb

Après les hôteliers et la mairie, la plateforme de location entre particuliers Airbnb est maintenant dans le viseur de nombreux Parisiens. Certains sont entrés en guerre contre leurs voisins qui louent leur logement en continu aux touristes. Une association veut inciter à les dénoncer.

Des Parisiens en ont assez de voir leur immeuble se transformer en hôtel. La location saisonnière entre particuliers est en plein boom à Paris, alors que la capitale est la première destination au niveau mondial sur Airbnb. La plateforme revendique 70.000 annonces pour Paris et sa banlieue.

Si certains en tirent profit pour ponctuellement arrondir leurs fins de mois, d’autres ont transformé des appartements en logements saisonniers permanents. Dans le 17e arrondissement, Caroline fait partie des habitants qui veulent mettre fin à cette pratique. Dans sa cour, face à sa fenêtre, un appartement est loué sur Airbnb en continu par son propriétaire, engendrant selon elle des nuisances de voisinage au quotidien.

« Il est fréquenté tout au long de l’année non stop par des gens qui ne sont pas de l’immeuble. Ce sont des personnes qui viennent en vacances, qui louent des appartements à plusieurs. On a donc soit de la musique, soit des portes qui claquent, soit des discussions dans la cour parce qu’ils fument dans la cour », explique-t-elle à BFM Paris.
Une « forme de délation » assumée

Airbnb serait-il en passe de devenir le cauchemar des voisins? C’est ce que dénonce Didier Hassan, président de l’association « Pas d’hôtel clandestin dans mon immeuble » (PADHOCMI). Engagé contre les propriétaires qui abusent, il veut inciter les Parisiens à les dénoncer et assume la démarche.
« Il faut engager les copropriétaires à écrire à la mairie de Paris qui a un service de contrôle pour signaler les abus. Certains parlent de délation, oui c’est une forme de délation et alors? Est-ce que vouloir faire respecter le droit c’est de la délation? Non, c’est juste expliquer aux services de la mairie qui sont particulièrement sensibilisés, qu’il y a des abus », explique-t-il.
20.000 logements

À Paris, la location saisonnière est normalement limitée à 120 jours par an. Au-delà, une autorisation préalable est nécessaire. Mais des propriétaires passent outre et de nombreux logements basculent de l’habitat classique à la location saisonnière. Dans Le Parisien la semaine dernière, l’adjoint au Logement Ian Brossat estimait à 20.000 le nombre de ces logements.

« Ce phénomène est nocif car il entraîne une hausse de loyers doublée d’une augmentation des prix de l’immobilier. Il alimente la spirale de la spéculation à Paris », ajoutait Ian Brossat.
Dans certains arrondissements du centre de Paris, les meublés touristiques peuvent représenter jusqu’à 20% de l’offre locative globale, comme sur l’île Saint-Louis dans le 4e arrondissement par exemple. Contre les abus, la mairie de Paris a décidé début 2017 de renforcer son service dédié aux contrôles en passant de 20 à 25 agents.

Carole Blanchard avec Thomas Pernette

http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/la-fronde-des-parisiens-contre-leurs-voisins-qui-abusent-d-airbnb-1088439.html?mc_cid=d25e4161be&mc_eid=0d8c017141#

13 février, 2017

Baromètre de la confiance

Filed under: COMPRÉHENSION ÉCRITE,FRANCE QUOTIDIENNE — db @ 8:28

c2hb3duwiaarshr

7 février, 2017

Les animaux de compagnie

Les animaux domestiques n’ont jamais été aussi populaires dans le cœur des habitants de l’Hexagone. S’ils étaient encore « 30 millions d’amis » à partager notre quotidien il n’y a pas si longtemps, ce sont maintenant plus de 61,6 millions d’animaux de compagnie qui peuplent les foyers français !
La population des chiens, chats, poissons et rongeurs français est désormais la plus importante de toute l’Union européenne.
Et l’attention que leurs portent leurs maîtres français n’a, elle aussi, pas cessé de croître. Les dépenses en alimentation, accessoires et soins de nos amis à quatre pattes représentent chaque année 3,5 milliards d’euros.
wamiz

30 janvier, 2017

Miss Univers

Filed under: COMPRÉHENSION ÉCRITE — db @ 4:59

11731475

C’est une première depuis 1953 pour Française. Iris Mittenaere, Miss France 2016, a été élue Miss Univers, lundi 30 janvier, à Manille (Philippines). Elle a devancé en finale ses concurrentes haïtienne et colombienne. Au total, 86 jeunes femmes étaient en lice pour succéder à la Philippine Pia Alonzo Wurtzbach.

Née à Lille, dans le nord de la France, l’étudiante en chirurgie dentaire de 24 ans avait été élue Miss France 2016 et auparavant Miss Nord-Pas-de-Calais 2015. Elle est la deuxième Française couronnée Miss Univers, six décennies après la Lorraine Christiane Martel, sacrée en 1953.

« Incroyable ! Elle l’a fait ! Tellement fière ! », l’a félicitée dans un tweet Sylvie Tellier, directrice générale de la société Miss France. « C’est avec une immense émotion que nous avons vécu ce moment historique à ses côtés », a-t-elle ajouté dans un communiqué diffusé après la cérémonie.

Plaidoyer pour l’ouverture des frontières

L’an dernier, le présentateur américain Steve Harvey avait commis une bourde en se trompant de lauréate devant des millions de téléspectateurs. Cette année, pas d’accroc. La Française a été couronnée dans la matinée, pour coïncider avec le prime-time du début de soirée aux Etats-Unis, et au cours de laquelle s’est invitée la politique américaine. La lauréate a plaidé pour l’ouverture des frontières. « Avoir des frontières ouvertes peut nous permettre de parcourir le monde et de découvrir un peu plus sur nos voisins », a-t-elle déclaré à l’animateur qui l’interrogeait sur la crise des migrants en Europe.

Miss Kenya, qui était également parmi les six finalistes, a de son côté affirmé que Donald Trump, élu à la Maison blanche après avoir longtemps été le patron du concours de Miss Univers, « n’avait peut-être pas été le premier choix de nombreuses personnes » et qu’il divisait les Etats-Unis.

France Info

13 décembre, 2016

Les époux Balkany

Filed under: COMPRÉHENSION ÉCRITE,FRANCE QUOTIDIENNE — db @ 5:46

L’affaire du mariage suspect qui inquiète les époux Balkany
Le parquet de Nanterre vient d’ouvrir une enquête préliminaire pour abus de faiblesse. Il s’intéresse à un mariage qui aurait pu aider à débloquer une opération immobilière au bénéfice d’un proche de Patrick Balkany. (more…)

31 octobre, 2016

Halloween

Filed under: COMPRÉHENSION ÉCRITE — db @ 5:20

image001

Merci Peter pour ce dessin.

5 règles

Filed under: COMPRÉHENSION ÉCRITE,VOCABULAIRE — db @ 4:06

7d011a7b8cede1c64a038aa9a2253c99

25 octobre, 2016

Chez le médecin

Filed under: COMPRÉHENSION ÉCRITE,ORAL,VOCABULAIRE — db @ 3:31

ecdfd8fd892b981f4ff8d2ce05b39ed4

22 octobre, 2016

La folie des grandeurs

logo-slogan-x2Un SDF condamné à de la prison ferme pour avoir séjourné dans des hôtels de luxe
sans payer

Il avait la folie des grandeurs. Un sexagénaire sans domicile fixe a été condamné ce mercredi à 18 mois de prison ferme, par le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand, rapporte La Montagne. Sa faute? Avoir mangé dans des restaurants gastronomiques, puis séjourné dans de luxueux hôtels, sans avoir réglé aucune note.

Mais la fraude ne s’arrête pas là: l’homme, qui utilisait des cartes bancaires ne lui appartenant pas – dont celle usurpée à l’un de ses amis -, faisait également en sorte de bénéficier du transport gratuit, en falsifiant des documents pour éviter d’être verbalisé.

A l’issue de son procès, il a immédiatement été placé en détention.

 

Au total, le préjudice est estimé à plusieurs centaines de milliers d’euros: une addition dans un grand restaurant s’élevant notamment à 2.354 euros, ou encore des réservations d’hôtel effectuées pour plusieurs milliers d’euros, avec les services compris (repas dans la chambre, pressing…).

20 octobre, 2016

Fait divers

Filed under: AUSTRALIE,COMPRÉHENSION ÉCRITE — db @ 8:39

Australie : son plan « Tinder » vire au drame
Maxime-M 15 octobre 2016 Au tribunal, News

15/10/16 – Brisbane.

1452811365615Le procès qui se tient ces jours-ci devant la cour d’assises de Brisbane en Australie passionne la presse anglo-saxonne. Gable Tostee, 30 ans est dépeint comme un monstre depuis des mois. Mais ce jeune homme accusé d’homicide est-il réellement coupable de la mort de sa conquête d’un soir ? Ce sera aux jurés d’en décider…

Wright est une jeune Néo-Zélandaise de 26 ans. En cette fin juillet 2014, elle (more…)

17 octobre, 2016

La star de l’automne

slider1

Dès l’approche de l’automne, les Français se ruent sur les noix. Le marché de ce fruit qui se conjugue avec de multiples saveurs est en pleine croissance. En 10 ans, sa production a augmenté de 26% et sur la même période, ses prix ont grimpé de 40%. Franck Adiard, producteur de noix installé près de Grenoble (Isère), est sur le pied de guerre. Et pour cause, en cette mi-octobre, la récolte vient de commencer.

« La demande de noix est constante »

Les noix doivent être parfaites pour la vente. Elles sont donc lavées puis séchées dans des cuves en inox, avant d’être calibrées et triées. Thierry Arnaud, grossiste, commercialise 3 000 tonnes de noix pas an, dont la moitié sera exportée vers l’Allemagne et l’Italie. Depuis quelques années, le marché est très porteur et « la demande de noix est constante« , selon lui. Utilisée en huile, confiserie ou pâtisserie, le croquant et l’arôme de la noix invitent à toutes les audaces.

JT FR2

Gaspillage

gaspillage-alimentaire-et-faim-meme-combat_reference

Des gestes qu’on ne devrait plus voir : jeter ces invendus consommables à la poubelle pour la distribution, ça devrait être du passé. Il y a un an Ségolène Royal partait en guerre contre le gaspillage alimentaire, il en ressort une loi pour développer les dons aux associations. Quand est-il aujourd’hui ? Ces pratiques sont-elles terminées ?

Seul un produit consommable sur dix serait donné

Pour le savoir, nous avons suivi un groupe de militants, une sorte de commando anti-gaspillage, qui visite les poubelles des grandes surfaces la nuit. À l’intérieur de ce local, ils trouvent un peu de tout. Certains aliments sont périmés, mais plus d’un tiers sont toujours consommables. 25 minutes plus tard, ils repartent, leurs sacs remplis. Selon eux, rien n’a vraiment changé ces derniers temps. Il y a toujours des produits consommables dans les poubelles. Ils les redistribuent le lendemain pour interpeller les passants. En fait, la loi dit que la grande distribution a jusqu’en février 2017 pour ne plus jeter ses denrées consommables. Aujourd’hui, seul un produit consommable sur dix serait donné, près de 1,5 million de tonnes d’aliments sont toujours gaspillés par la distribution.

JT FR2

Quiz

15 octobre, 2016

Ne nous fâchons pas !

Filed under: COMPRÉHENSION ÉCRITE,DELF,FRANCE QUOTIDIENNE — db @ 8:36

pouce
Polémique ? (more…)

13 octobre, 2016

Histoire à lire

 

9 octobre, 2016

Je suis une mère française, et je suis fatiguée

Filed under: COMPRÉHENSION ÉCRITE,DELF — db @ 6:09

22ceb700dc1a7a88a56f3b981a639192Vue des États-Unis, l’éducation à la française semble formidable mais pourtant, les considérations sur les styles éducatifs nationaux m’ont toujours paru suspectes.

La presse américaine aime beaucoup les femmes françaises… Et j’adore lire les articles américains sur ma vie et celles des mères de notre pays. C’est toujours très flatteur. Chic naturel, minceur et même génie éducatif, nous voilà parées de toutes les qualités. Ainsi me suis-je arrêtée sur cet article du New York Magazine signé par la journaliste Laura June, qui glorifie notre talent national à faire manger des légumes et à donner un cadre structurant à nos enfants.

C’était déjà ce que racontait Pamela Druckerman dans son livre French Children Don’t Throw Food (Les enfants français ne jettent pas leur nourriture), énorme succès médiatique des deux côtés de l’Atlantique. La nourriture et les enfants français, c’est un filon éditorial aux États-Unis: en attestent French Kids Eat Everything, de Karen Le Billon, ou encore The New Basics, par le pédiatre français Michel Cohen. Des lectures qui, comme l’indique l’auteur de l’article, permettent (more…)

30 septembre, 2016

Dialogues

(more…)

10 septembre, 2016

Les nantis veulent du multicul à tout prix

Filed under: COMPRÉHENSION ÉCRITE,FRANCE QUOTIDIENNE — db @ 10:21

2828452007

Source : Amaury

Les nantis n’habitant pas les quartiers où la « diversité » est présente se réjouissant de la décision du Conseil d’État d’autoriser de fait le burkini, provoc islamiste, veulent du multiculturel à tout prix. Hé bien ils vont en avoir de la différence, de l’exotisme à peu de frais, de la coutume religieuse traditionnelle et pittoresque. Ils veulent du multiculturel car cela flatte leurs vanités. Il voient cela dit le multiculturel en « clichés » de cartes postales : les épices multicolores, les femmes tatouées au henné, les hommes mystérieux derrière leur look de « fier nomade du désert ». Quand ils ont un zeste de culture, cela leur rappelle leur lecture de Jean Genet sur les palestiniens.

Mais leur perception de la différence ethnique demeure donc clairement colonial au fond, ce que l’on peut trouver un rien ironique. Cette conception de la différence est à géométrie variable, elle est liée au masochisme mémoriel constant que la France doit subir depuis des décennies et à cette « haine de soi » de la majorité des occidentaux évoquée par Reynald Secher, une haine d’eux mêmes les amenant à rejeter toute leur histoire, leurs racines, leurs valeurs. L’ignorance le dispute à la sottise, le salmigondis de lieux communs vaguement syncrétistes à la bouillie pour chats très superficiellement humaniste.

Ce n’est en rien par humanisme qu’ils veulent du multiculturel jusqu’à l’absurde, il s’agit juste pour eux de se distraire de leur profond ennui de privilégiés décervelés, profondément amoraux comme l’étaient leurs ascendants mais de manière beaucoup moins hypocrite.

On peut le leur reconnaître…

Car ce sont bel et bien des nantis issus de milieux protégés, bénéficiant encore de réseaux, se cooptant entre eux. Eux prétendent que les privilèges objectifs dont ils bénéficient sont des « sentiments », qu’être encore un bourgeois relève de l’opinion que l’on a de soi. De temps en temps, bien entendu, ils laissent entrer dans leurs rangs un fils ou une fille de prolo, pour l’image, pour se donner bonne conscience. C’est encore mieux bien entendu quand celui-ci est « issu de la diversité », enfin s’il est présentable, s’il n’est pas trop rebelle et qu’il ne la ramène pas de trop durant les soirées mondaines…

…Ils veulent du « bon sauvage » en somme, du « bon sauvage » de service très très gentil et docile.

 

25 août, 2016

Jour de colère

Filed under: COMPRÉHENSION ÉCRITE,FRANCE QUOTIDIENNE — db @ 3:13

Jour de colère

e94d3507d87ae094088714ee58e118a511cd133f_original par Fawzia Zouari

Il y a des jours où je regrette d’être née arabe. Les jours où je me réveille devant le spectacle de gueules hirsutes prêtes à massacrer au nom d’Allah et où je m’endors avec le bruit des explosions diffusées sur fond de versets coraniques. Les jours où je regarde les cadavres joncher les rues de Bagdad ou de Beyrouth par la faute des kamikazes ; où des cheikhs manchots et aveugles s’arrogent le droit d’émettre des fatwas parce qu’ils sont pleins comme des outres de haine et de sang ; où je vois des petites filles, les unes courir protéger de leur corps leur mère qu’on lapide, et les autres revêtir la robe de mariée à l’âge de 9 ans.

Et puis ces jours où j’entends des mamans chrétiennes confier en sanglotant que leur progéniture convertie à l’islam refuse de les toucher sous prétexte qu’elles sont impures. Quand j’entends pleurer ce père musulman parce qu’il ne sait pas pourquoi son garçon est allé se faire tuer en Syrie. À l’heure où celui-ci parade dans les faubourgs d’Alep, kalachnikov en bandoulière, en attendant de se repaître d’une gamine venue de la banlieue de Tunis ou de Londres, à qui l’on a fait croire que le viol est un laissez-passer pour le paradis.

Ces jours où je vois les Bill Gates dépenser leur argent pour les petits Africains et les François Pinault pour les artistes de leur continent, tandis que les cheikhs du Golfe dilapident leur fortune dans les casinos et les maisons de charme et qu’il ne vient pas à l’idée des nababs du Maghreb de penser au chômeur qui crève la faim, au poète qui vit en clandestin, à l’artiste qui n’a pas de quoi s’acheter un pinceau. Et tous ces croyants qui se prennent pour les inventeurs de la poudre alors qu’ils ne savent pas nouer une cravate, et je ne parle pas de leur incapacité à fabriquer une tablette ou une voiture. Les mêmes qui dénombrent les miracles de la science dans le Coran et sont dénués du plus petit savoir capable de faire reculer les maladies. Non ! L’Occident, ces prêcheurs pleins d’arrogance le vomissent, bien qu’ils ne puissent se passer de ses portables, de ses médicaments, de ses progrès en tous genres.

Et la cacophonie de ces « révolutions » qui tombent entre des mains obscurantistes comme le fruit de l’arbre. Ces islamistes qui parlent de démocratie et n’en croient pas un mot, qui clament le respect des femmes et les traitent en esclaves. Et ces gourdes qui se voilent et se courbent au lieu de flairer le piège, qui revendiquent le statut de coépouse, de complémentaire, de moins que rien ! Et ces « niqabées » qui, en Europe, prennent un malin plaisir à choquer le bon Gaulois ou le bon Belge comme si c’était une prouesse de sortir en scaphandrier ! Comme si c’était une manière de grandir l’islam que de le présenter dans ses atours les plus rétrogrades.

Ces jours, enfin, où je cherche le salut et ne le trouve nulle part, même pas auprès d’une élite intellectuelle arabe qui sévit sur les antennes et ignore le terrain, qui vitupère le jour et finit dans les bars la nuit, qui parle principes et se vend pour une poignée de dollars, qui fait du bruit et qui ne sert à rien !

Voilà, c’était mon quart d’heure de colère contre les miens. Ouf !

Fawzia Zouari

24 août, 2016

Australie : le poids des mots

Filed under: AUSTRALIE,COMPRÉHENSION ÉCRITE — db @ 2:49

 

img_1725

241px-abc-radio-national-svgÉlodie Largenton 
Le dictionnaire national australien vient d’être mis à jour. Plus de 6 000 mots et expressions ont été ajoutés. Des choix qui en disent long sur la culture et l’histoire australiennes.
C’est en 1988 que le dictionnaire australien a fait son apparition. Le but était de consigner les termes et expressions purement australiennes. Près de trente ans après, une deuxième (more…)

21 août, 2016

Une maison de rêve pour 3.40 euros

Filed under: AUSTRALIE,COMPRÉHENSION ÉCRITE — db @ 1:29

Australie : une maison de rêve pour 3.40 euros

publié le samedi 20 août 2016 à 11h00

Une association australienne a lancé une loterie dont le gros lot est une somptueuse maison de bord de mer dont la valeur est estimée à près de 3 millions d’euros. Le prix du billet : 5 dollars australiens, soit environ 3.40 euros. (more…)

Page suivante »

Propulsé par WordPress.com.