Entre Nous

22 novembre, 2016

Tryo : L’hymne de nos campagnes

Filed under: CHANSONS,COMPRÉHENSION ORALE — db @ 2:07
Tags:

17 novembre, 2016

Les termes de l’écologie

Filed under: VOCABULAIRE — db @ 2:43
Tags: ,

nuageclimat

9 novembre, 2016

Les dix règles anti gaspillage

Filed under: FRANCE QUOTIDIENNE,ORAL — db @ 12:51
Tags:

ff7ccc5af23e7cd58481b42d41eaca9d

DLC  limite-conso DLUO  dluo

1 décembre, 2015

C’est quoi, la COP21 ?

Filed under: COMPRÉHENSION ORALE — db @ 5:42
Tags: ,

Pour savoir savoir clicker 

 

 

23 juin, 2015

L’autopartage

Source Vingt Minutes 4/6/2015l'autopartage s'envole

11 avril, 2015

Dordogne, poules et déchets ménagers

En Dordogne, des poules pour réduire les déchets ménagers

Par Marie-Sarah Bouleau, publié le 16/06/2014 à 19:09

Le Syndicat Départemental des Déchets de Dordogne détaillera ce jeudi soir son projet d’offrir des paires de poules aux foyers pour réduire les déchets ménagers. Les habitants sont enthousiastes…

Certains accueillent un mouton chez eux pour tondre leur pelouse, d’autres souhaitent désormais une poule pour réduire leurs déchets ménagers. Après Barsac en Gironde, et Barbezieux en Charente, le Syndicat Départemetal des Déchets (SMD3) a décidé d’offrir des paires de poules aux foyers de Dordogne, rapporte le quotidien Sud-Ouest. Le directeur du SMD3, Sylvain Marty, affirme que « cela plaît beaucoup ».

Les habitants ont accueilli le projet avec enthousiasme car si les gallinacés sont susceptibles de manger 150 kilos de déchets par an, durant la même période, elles pondent 200 oeufs environ. Les futurs éleveurs recevront « le mode d’emploi, le premier sac de grains et un poulailler rudimentaire », explique le site du quotidien. La jardinerie Duponteil, à Saint-Médard-de-Mussidan fournira les gallinacés. Sud-Ouest explique que les poules « devraient être livrées après l’été, car le SMD3 veut éviter que les volontaires ne sachent plus quoi faire des gallinacés s’ils partent en vacances. »

Les habitants de Neuvic et Saint-Astier seront cependant les seuls, pour l’instant, à bénéficier de cette initiative. Ils sont invités à se réunir ce jeudi soir, « les services du SMD3 enregistreront les commandes des habitants intéressés », rapporte le quotidien, tandis que « ceux du reste du département devront attendre ». Le directeur du syndicat réfléchit déjà « à étendre le projet dès l’an prochain ».

Pour éviter de perdre malencontreusement sa poule sous les roues d’une voiture, en Grande-Bretagne, les gallinacés ont leur propre gilet de signalisation fluorescents.

11 mars, 2015

Mont St-Michel

(more…)

4 mars, 2015

La Camargue

Filed under: FRANCE BALADES — db @ 7:46
Tags:

Les flamands roses

Les chevaux blancs de Camargue

Les taureaux noirs

Avant de se jeter dans la mer Méditerranée, le Rhône (812 km) se sépare en deux bras qui forment un delta de 850 km2 essentiellement composé de dépôts alluvionnaires : la Camargue. Cette vaste zone humide est à 40 % couverte de marécages et d’étangs aux eaux plus au moins saumâtres (0 g à 36 g de sel par litre), dont certains, appelés  » baisses « , s’assèchent en été, laissant apparaître un sol vaseux qui se craquelle et se couvre de dépôts salins sous l’effet du soleil. En partie classée réserve nationale depuis 1927, la Camargue abrite une faune variée, notamment de nombreux oiseaux : flamants roses, hérons, canards, passereaux, rapaces,… Profitant également de la richesse de ce milieu naturel, l’homme pratique diverses activités dans le delta : riziculture, viticulture, chasse, pêche, élevage (chevaux et taureaux) et exploitation de plus de 100 km2 de marais salants – les plus vastes d’Europe – dont on extrait près de 1 million de tonnes de sel par an.

20 février, 2015

En Australie, l’inexorable disparition des mammifères

Filed under: AUSTRALIE,COMPRÉHENSION ÉCRITE — db @ 12:14
Tags: ,

Quels seraient vos commentaires à lecture de cet article?

En Australie, l’inexorable disparition des mammifères

19 février, 2015

Rue Crémieux

Filed under: FRANCE BALADES,PARIS — db @ 7:26
Tags:

Source Un jour de plus à Paris

Une rue plus si secrète que ça, bien qu’encore des parisiens eux-mêmes ne la connaissent pas. A quelques pas de la Gare de Lyon, la rue Crémieux est l’une des plus jolies, et insolites, rues de Paris.

Avec ses façades colorées, ses multiples décorations murales et ses trompe-l’œil, c’est un endroit tout simplement exceptionnel, et un trésor pour les amateurs de belles photos…

Métro : gare de Lyon (L 1 & 14)

9 février, 2015

Mais qu’est-ce que c’est?

Filed under: GRAPHIQUES — db @ 10:41
Tags: ,

On va vous aider.

Phptp1

Il y en a 60 000 sur cette photo.

(more…)

5 février, 2015

Sur le chemin de l’école

Filed under: CINEMA,COMPRÉHENSION ORALE,ORAL — db @ 5:23
Tags: , ,

Les questions

10 août, 2011

Le massacre des dromadaires australiens

Filed under: AUSTRALIE — db @ 12:08
Tags: ,

Juillet 2011. En juin dernier, le gouvernement australien a dévoilé ses propositions pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre du pays. L’un des trois projets consiste à éradiquer les quelques 1,2 millions de dromadaires sauvages présents dans la région de l’Outback.

Des dromadaires en Australie ?
Les dromadaires ont été introduits en Australie dans les années 1840 par les explorateurs et les pionniers ayant besoin de bêtes de somme robustes pour prospecter l’intérieur aride du pays. Abandonnés par la suite à leur sort et sans prédateur naturel, ils ont su s’adapter à cet environnement pour atteindre aujourd’hui plus d’un million d’individus et représenter la plus grande population sauvage au monde.

La carbon farming initiative
L’Australie est un pays qui affiche un taux d’émission de CO2 par habitant parmi les plus élevés de la planète. Pour réduire ces émissions de gaz à effet de serre, le parlement australien propose d’éradiquer les camélidés en échange de crédits carbone négociables sur les marchés internationaux. Son but est d’atteindre un taux de 5% inférieur au taux de 2000 d’ici 2020.

Les arguments avancés
Chaque dromadaire serait responsable du rejet de 45 kg de méthane par an soit près d’une tonne d’équivalent CO2. Selon Tim Moore, directeur de la société australienne Northwest Carbon, cela représenterait « d’ici à 2020, 2 millions de tonnes de CO2 rejetés dans l’atmosphère chaque année ». Selon ses calculs, l’éradication de la totalité de ces dromadaires reviendrait à retirer 300 000 voitures de la circulation.

Des animaux maudits
Ces animaux n’ont vraiment rien pour plaire au gouvernement. En plus de leur imputer le réchauffement de la planète, le gouvernement estime que leur population doublera en l’espace de 9 ans ; ce qui représente un véritable danger pour l’écosystème et pour les espèces endémiques avec lesquelles ils entrent en compétition.
Déjà pris pour cibles lors de la sécheresse de 2009, 6000 dromadaires qui cherchaient à s’abreuver au sud-ouest d’Alice Springs, avaient été abattus.

Double bénéfice
Les dromadaires sauvages sont déjà chassés pour leur viande pour la consommation humaine ou pour le marché alimentaire des animaux de compagnie. Mais le transport des carcasses depuis le bush est onéreux pour les chasseurs. La prime carbone de 56 euros qui devrait leur être accordée pour la destruction de chaque dromadaire serait alors une aubaine…

Une aberration scientifique
Pour estimer le « taux de pollution » des dromadaires, ces experts se sont basés sur des extrapolations à partir de données prises sur des bovins. Or les dromadaires ne possèdent pas la même physiologie (système digestif différent) ni le même métabolisme que les vaches.
De plus, la population de camélidés sauvages dans le monde ne représente même pas 1 % de la biomasse herbivore mondiale…
Enfin, les dromadaires vivent dans des zones arides, où les émissions de carbone et le méthane sont parmi les plus bas à la surface de la terre.

Des pratiques scandaleuses
Le gouvernement précise que les animaux seront abattus par des tireurs confirmés et « soucieux du bien-être animal », depuis des 4X4 ou des hélicoptères ! Ces « opérations massacre », additionnées au transport et à l’évacuation des carcasses, risquent de se révéler très coûteuses tant financièrement qu’en terme de CO2.

Diversion
Le rôle attribué aux dromadaires australiens dans l’émission de gaz à effet de serre est une diversion. L’élevage intensif joue un rôle bien plus important puisqu’il est responsable à lui seul de 18 % des émissions mondiales ! Or l’Australie est un gros producteur de viande bovine et de moutons, exportés en masse vers l’Asie et le Moyen Orient. Si l’Australie souhaite vraiment faire quelque chose, c’est sans nul doute sa pratique de l’élevage qui devrait donc être concernée en premier lieu…

L’Australie comme exemple écologique ?
Depuis sa colonisation, l’Australie souffre des effets des espèces introduites par l’homme mais aussi des solutions prises pour y remédier…L’éradication des dromadaires proposée aujourd’hui en est encore un exemple révoltant. Il est temps que des mesures véritables et éthiques soient prises pour lutter contre le réchauffement climatique !

Agir
Le gouvernement australien prendra sa décision à la fin de l’année quant au sort des dromadaires. Vous pouvez écrire à l’ambassade pour protester contre cette décision qui pourrait avoir des retombées négatives sur le tourisme et pour l’image d’un pays qui profite pourtant aujourd’hui d’un fort attrait écologique.

Ambassade d’Australie
Son Excellence Monsieur David Alexander Ritchie
4, rue Jean Rey
75724 Paris

A vous d’écrire à Monsieur Ritchie

Source :  One Voice

23 juillet, 2009

Grézet-Cavagnan, Lot et Garonne

Filed under: FRANCE QUOTIDIENNE,GRAPHIQUES — db @ 8:18
Tags:


Photo : Yann Arthus-Bertrand

Vous vous demandez ce que représente cette très belle photo de « la France vue du Ciel » ?

Vous donnez la langue au chat ?

La réponse suit : (more…)

15 juillet, 2009

Yann Arthus-Bertrand : Home

La bande-annonce du dernier film de Yann Arthus-Bertrand :

HOME est un vrai manifeste. Notre impact sur la Terre est plus fort que ce qu’elle peut supporter : nous consommons trop, et nous sommes en train d’épuiser toutes ses ressources. Depuis le ciel, on voit bien les endroits où la Terre est blessée. HOME explique simplement les problèmes actuels, tout en disant qu’il existe une solution. (more…)

5 février, 2009

La guerre des pigeons

Filed under: PARIS — db @ 1:10
Tags: , , ,

parispigeonpropre.jpg

La guerre des pigeons (more…)

1 avril, 2008

Les Cowboys fringants : Plus rien

Filed under: CHANSONS — db @ 10:15
Tags:

Une ballade d’un groupe québécois, extraite de l’album « La Grand Messe » paru en 2005,

« Plus rien » est une chanson engagée dans laquelle le dernier humain raconte la déchéance de notre planète Terre

[Youtube=http://fr.youtube.com/watch?v=r2D8jOzG7NM]

Les paroles :

Il ne reste que quelques minutes à ma vie
Tout au plus quelques heures
je sens que je faiblis
Mon frère est mort hier au milieu du désert
Je suis maintenant le dernier humain de la terre
(more…)

Propulsé par WordPress.com.